Nijinski, l'ange brûlé
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 08 Juin 2022
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario et dessin :  Dominique Osuch

Résumé : En sept années fulgurantes, Vaslav Nijinski est devenu un mythe. Il est à la danse ce que Picasso est à la peinture : il a ouvert les portes de l'art contemporain, brisé les règles esthétiques dans un élan de génie créatif, et provoqué par cet acte délibéré un changement irréversible. Dominique Osuch revient sur la vie de ce danseur étoile et chorégraphe russe d'origine polonaise, « proto punk » qui dans les années 1910 a attiré les personnalités artistiques les plus en vue, inspiré jusqu'à Charlie Chaplin avant de sombrer dans la folie. 19 janvier 1919, Vaslav Nijinski se meurt. Ses souvenirs viennent le hanter... Il se souvient de son enfance, de son frère handicapé Stanislas, de son père danseur qui les a abandonnés tout petits, de sa mère danseuse qui a sacrifié son art pour élever ses trois enfants. Il se souvient de ses camarades à l'Académie de Danse Impériale... et des folles nuits de Saint-Pétersbourg, de ses amours tumultueuses avec le prince Lvov, avec Diaghilev. Il se souvient de la première tournée parisienne des Ballets russes, de L'Après-midi d'un faune, sa première composition chorégraphique, de ses rencontres avec Jean Cocteau, Marcel Proust et Auguste Rodin, tous trois amoureux à leur manière de sa grâce, de sa face d'ange, de son corps d'athlète. Il se souvient de son mariage en Argentine avec la hongroise Romola de Pulszky, de la répudiation de son mentor Diaghilev, de Till l'Espiègle, sa dernière composition pendant la « Grande Guerre », et de Charlie Chaplin venu l'applaudir à Los Angeles. Il ne dansera plus jamais. Ce soir, Nijinski est entré en fusion avec Dieu, qui lui a brûlé les ailes.

Relevé, plié, double tour en l’air, grand jeté… Toutes ces techniques de danse classique, Vaslav Nijinski (1889-1950) les maîtrisait à la perfection. Grand danseur et chorégraphe du début du 20ème siècle, cet artiste russe d’origine polonaise prendra le contre-pied de la danse classique, proposant des ballets où le corps n’obéit plus systématiquement aux injonctions d’harmonie et d’élévation. À part quelques notes et photographies, il ne reste plus beaucoup de traces de l’œuvre de Vaslav Nijinski. Avec Nijinski, l’ange brûlé, Dominique Osuch montre l’histoire d’un danseur en avance sur son temps. Baigné dès tout petit dans les arts du cirque, Nijinski s’en est nourri pour ses sauts extraordinaires qui l’ont fait entrer à l’académie de danse impériale de Saint-Pétersbourg. Mais c’est avec sa première chorégraphie d’un ballet intitulé « l’après-midi d’un faune » que Vaslav Nijinski marquera son époque.  Une œuvre qualifiée de « parfum de scandale » en 1912, à la fois pour son érotisme et ses mouvements du corps contre-intuitifs qui rompent avec les code de l’esthétique classique. Cette biographie se focalise aussi les rapports qu’entretenaient Serge de Diaghilev et Nijinski. Grand imprésario et protecteur du danseur, ce dernier menait la vie du danseur selon son bon vouloir, exerçant un chantage sexuel et émotionnel sur Nijinski. Cet artiste était peut-être un génie, mais, grâce au témoignage de son carnet, retranscrit en partie dans la BD, il semble que le destin tragique de Nijinski était d’avantage lié à l’emprise d’un homme puissant qu’à un talent incompris.

VERDICT

-

La bande-dessinée se révèle ici comme la meilleure façon de retracer le parcours de ce danseur singulier. Un défi que s’est lancé Dominique Osuch (Niki de Saint Phalle), qui démontre une fois de plus sa fascination pour les figures de l’art moderne aux accents provocateurs.

© 2006-2022 PlayAgain.be - Tous droits réservés