Matrix Resurrections
Plate-forme : DVD
Date de sortie : 21 Avril 2022
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


7/10

Réalisé par Lana Wachowski.

Thomas A. Anderson (Keanu Reeves) conçoit des jeux informatiques et est traité par un thérapeute (Neil Patrick Harris). Cela lui fournit des pilules bleues censées supprimer ses supposées illusions. Cependant, Captain Bugs (Jessica Henwick) et Morpheus (Yahya Abdul-Mateen II) parviennent à libérer Thomas alias Neo de la Matrice. A son réveil dans le monde réel, il découvre Trinity (Carrie-Anne Moss), qu'il a déjà rencontrée dans Matrix sous le nom de Tiffany dans un café, dans le tank voisin, mais doit d'abord fuir. Avec Bugs, il veut également la ramener de la simulation.

"Matrix" (1999) de Lana et Lilly Wachowski est sans aucun doute une œuvre qui a eu un impact significatif à la fois sur le cinéma (de science-fiction) et sur les jeux vidéo. Le duo de frères et sœurs a créé des images et des motifs sans lesquels il serait difficile d'imaginer la culture pop. Cependant, ses suites, The Matrix Reloaded et The Matrix Revolutions, qui ont toutes deux suivi en 2003, se sont avérées moins convaincantes à la fois visuellement et narrativement. Maintenant, la saga efficace revient sur grand écran avec "Matrix Resurrections". Lana Wachowski a réalisé seule cette fois; elle a écrit le scénario avec l'écrivain britannique David Mitchell ("The Cloud Atlas") et l'auteur bosno-américain Aleksandar Hemon. Même cette suite ne peut pas correspondre à l'original qui définit le style; néanmoins, il est parfois possible de traiter l'héritage révolutionnaire d'une manière intéressante. Keanu Reeves et Carrie-Anne Moss, ainsi que Jada Pinkett Smith et Lambert Wilson (des deux suites précédentes) reprennent leurs rôles – et le film bénéficie certainement d'un certain facteur de nostalgie qui accompagne leurs seuls retours. En même temps, cependant, l'œuvre adopte une attitude très auto-ironique envers les sentiments nostalgiques, ce qui pourrait même agacer certains fans. Les règles établies sont niées ; les compétences acquises sont annulées. "Matrix Resurrections" ouvre intelligemment un méta-niveau dans lequel les événements des trois premiers films sont transformés en trois jeux informatiques par le protagoniste Thomas, alias Neo. L'intrigue est un mélange de redémarrage, de remake et de suite réelle. Là encore, il s'agit de s'affranchir de la simulation - le rapport entre humains et machines est désormais bien plus ambivalent qu'au début de la série. Des personnages nouveaux ou déjà bien connus, mais nouvellement conçus et refondus peuvent parfois être assez convaincants (comme Yahya Abdul-Mateen II dans le rôle de Morpheus); le noyau émotionnel de "Matrix Resurrections" est l'amour entre Neo et Trinity. Alors que les scènes entièrement consacrées à cette relation sont puissantes, l'action est considérablement plus faible que dans ses prédécesseurs - ce qui est principalement dû à la fréquence de montage inutilement élevée. La quatrième partie est plus colorée et émotionnelle, mais aussi plus interchangeable que l'œuvre originale dans ses nombreuses séquences de combat et de poursuite. 

VERDICT

-

Pas (plus) révolutionnaire et pas exempt de faiblesses, mais toujours plein de vie et avec un certain nombre d'approches séduisantes.

© 2006-2022 PlayAgain.be - Tous droits réservés