Fate/Extra
Plate-forme : PlayStation Portable
Date de sortie : 04 Mai 2012
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


7.5/10

Ghostlight amène en Europe le jeu de rôles Fate/EXTRA.

Il était une fois.

Développé par Imagepooch et Type-Moon, Fate/EXTRA prend place dans un univers parallèle à la célèbre série japonaise Fate/Stay Night, un "visual novel" bien connu des amateurs de mangas. Tous les dix ans, sept magiciens s'affrontent avec leur servant dans une guerre secrète afin de posséder le saint Graal. À l'issue de ce combat, le magicien vainqueur aura le droit de voir un souhait exhaussé. Fate/EXTRA ne propose pas d'incarner Emiya Shirô, mais un étudiant classique, dont on vous laissera choisir le nom. L'aventure prend place à la Tsukumihara Academy, une école plongée dans un environnement artificielle, le Moon Cell. Ce programme virtuel est en mesure de créer une réplique de la guerre sainte, à l'aide du Serial Phantasm (SERAPH), qui permet d'invoquer des Servants, générés par la Moon Cell Automaton, un ordinateur construit sur la surface de la Lune par une civilisation antérieure à l'humanité. Ce programme artificiel découvert en 2032, est en mesure de réveiller la personnalité de chaque individu né sur la Terre depuis ses origines.

Après avoir choisi un avatar puis votre Servant parmi différentes catégories (archer, épéiste, assassin, lancier, magicien, rider, berserker), vous pourrez vous déplacer au sein de l'académie, un environnement en vase clos. Le campus est malgré tout assez grand et vous croiserez sur votre route de nombreux personnages avec lesquels vous pourrez discuter. L'histoire est divisée en chapitres se concluant toujours par l'affrontement contre un Master et son Servant (vous pourrez bénéficier de trois soutiens pendant les combats). Notez qu'il faudra mener une sorte d'enquête sur votre adversaire, et que Fate/EXTRA inclut une horloge interne offrant six jours virtuels pour vous préparer à votre prochaine affrontement. L'arène nous rappelle que nous sommes dans un environnement virtuel, avec un design froid et peu varié. Sans surprise, les combats reprennent le système du tour par tour classique. Vous pourrez soit attaquer l'ennemi, soit vous mettre en défense, soit tenter une percée. Le combat est constitué de six manches, et il faut au préalable déterminer quelles seront vos futures actions. Si au bout de six tours votre adversaire est toujours de bout, vous reprendrez enfin votre personnage en main. Naturellement, ils existent quelques sorts utilisant la magie qui pourront s'avérer utile si vous vous faites déborder.

Une réalisation à la hauteur ?

Sorti il y a près de deux ans au Japon, Fate/EXTRA n'a pas trop vieilli, et affiche un graphisme assez soigné pour un titre PSP, et des personnages bien modélisés. Les amateurs de la série Fate apprécieront, les autres trouveront peut être l'ensemble un peu trop impersonnel, avec un environnement parfois un peu glacial. La prise en main n'est d'ailleurs pas à la portée de tous, et demande davantage de tactique qu'on aurait pu le penser. Notez qu'en début d'aventure vous pourrez choisir un degré de difficulté facile ou normal. Le challenge vous occupera pendant une bonne vingtaine d'heures, mais il faut savoir que la progression est parfois assez redondante, les mêmes mécanismes se succédant chapitre après chapitre. La bande son est assez réussie, avec des thèmes modernes, et des doublages corrects (mais beaucoup trop rares). Signalons enfin que Ghostlight propose une 'édition collector comportant le jeu, un artbook, la bande son (sur CD) et un boitier spécial.

VERDICT

-

Fate/EXTRA est un étonnant jeu de rôles. Plutôt bien réalisé, il se destine cependant davantage aux férus du genre qu'au grand public, le titre étant très japonisant dans l'âme, avec un graphisme évoquant beaucoup les mangas et un système de jeu qui n'aura pas que des adeptes.

© 2006-2017 PlayAgain.be - Tous droits réservés