Lost Dimension
Plate-forme : PlayStation 3
Date de sortie : 28 Août 2015
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Nic007


6/10

Contre toute-attente, Lost Dimension est finalement localisé en Europe.

Il était une fois.

La Terre est attaquée par le mystérieux "The End", et un énorme pilier venu du ciel détruit une bonne partie de la planète. Dans 13 jours, le globe sera entièrement détruit, à moins que quelqu'un ne vienne l'arrêter. Face à cette menace d'un nouveau genre, plusieurs pays créent un groupe de forces spéciales, le SEALED, composé de onze psychiques aux capacités surhumaines. Chaque soldat possède des talents et des compétences propres qu'il peut utiliser au combat et qui se développent au fil de l'expérience acquise sur le terrain. Des liens d'amitié peuvent se former également, mais il faut savoir que The End forcera souvent le joueur à éliminer certains de ses coéquipiers. En effet, pour accéder à l'étage supérieur du pilier, le héros (Sho) devra désigner lors d'une phase de jugement, qui est le traitre au sein de vos rangs, afin d'éviter le sacrifice d'une de vos recrues. Bien évidemment, le rôle de la taupe est généré aléatoirement par la console et varie à chaque partie. Plus concrètement, vous devrez sélectionner 5 coéquipiers pour vous accompagner dans les affrontements, et à l'issue de ceux-ci, Sho entendra les pensées de ses alliés grâce à son pouvoir de vision, ce qui le mènera sur la piste du traitre. Bien sur un allié à un étage peut retourner sa veste en progressant dans l'aventure.

Chaque étage propose des missions principales et des objectifs annexes permettant de monter en niveau. Les membres du groupe maîtrisent différents pouvoirs. Une fille peut contrôler les molécules et ainsi brûler ou congeler ses adversaires. Un garçon peut se téléporter où il veut (en plus d'être terriblement arrogant). Sans parler de celui qui traverse une crise d'identité car tout ce qu'il sait faire, c’est voler les pouvoirs des autres. Néanmoins, il faut savoir que la difficulté est en dents de scie, ce qui génère quelques frustrations durant la partie. Concernant le gameplay, on retrouve un système de déplacement évoquant un peu Phantom Brave, et qui permet de se déplacer dans une zone assez peu ouverte. La précision des attaques est impactée par la distance, et chaque attaque sur une seule cible est soumise à une contre-attaque potentielle. Ce n'est pas très sport, mais les attaques de dos s'avèrent souvent critiques et le placement sur la grille aura donc son importance. A force de sacrifier des équipiers, la puissance du groupe pourrait être amené à décliner, mais il faut savoir que sur chaque dépouille, un cube de Materia est récupéré, contenant les capacités apprises par la victime, et qui peut être équipé par n'importe quel personnage ! Il faut toutefois savoir que les capacités en question ne peuvent plus évoluer dans la partie. A noter également une jauge de santé mentale, qui une fois vide, transforme le personnage en Berserker qu'il est impossible de contrôler (sa défense diminue mais sa puissance explosera), mais l'état est réversible grâce à des objets. Il est aussi permis de sacrifier dix points de santé mentale avec la capacité Defer, qui permet de rejouer avec un autre personnage dans le même tour.

Une réalisation limitée.

Sur le plan technique, on ne peut pas dire que Lost Dimension s'avère particulièrement brillant. Le rendu graphique manque cruellement de précision, et a parfois des airs de jeu PS2 passé à la haute définition, sans compter que le character design demeure assez quelconque. Les cinématiques relèvent un peu la sauce, mais elles ne sont pas sous-titrées, ce qui gênera certainement la compréhension de certains joueurs. Heureusement, les missions s'enchaînent à un bon rythme, et les possibilités d'évolution demeurent plutôt appréciables. La prise en main demeure également très correcte dans l'ensemble, avec un système de combat opérationnel et des déplacements qui restent fluides, tandis que les séquences de dialogues rappellent quelque peu les visual novel qui pullulent tant au Japon.

Lost Dimension propose une assez longue durée de vie, puisqu'il faudra obligatoirement réaliser deux fois le jeu pour débloquer le véritable épilogue. La trame est assez appréciable, même si elle n'épargne pas quelques clichés, et la bande son est efficace à défaut d'être transcendante. Les doublages sont quant à eux proposés uniquement en anglais.

VERDICT

-

Lost Dimension est un tactical-RPG sympathique mais non dénué de défauts. En effet, la réalisation technique n'est pas du tout digne des standards actuels, et la difficulté devient rapidement frustrante tant le niveau varie d'un niveau à l'autre.

© 2006-2017 PlayAgain.be - Tous droits réservés