Echoes tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 09 Mai 2019
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario et dessin : Kei Sanbe

Echoes (Yume de Mita, no no tame ni) est une série toujours en cours de parution au Japon et qui a connu quatre tomes à ce jour au Japon aux éditions Kadokawa Shoten. Senji a grandi dans une maison brisée. Son père était un alcoolique qui battrait sa mère dès qu'il en avait l'occasion. Son frère jumeau, Kazuto, intervenait souvent pour interrompre le passage à tabac, seulement pour se faire battre. Un jour, une douleur aveuglante a traversé le bras de Senji. Quand il est allé chercher son frère, il avait disparu. Au lieu de cela, tout ce qu'il a trouvé, c'est que ses parents ont été assassinés de sang froid. Senji a ensuite été envoyé dans un orphelinat où il a cessé de ressentir la douleur de son frère mais le lien entre eux lui a dit qu'il était encore vivant quelque part... c'est-à-dire jusqu'à ce qu'une nouvelle vision vienne et que le corps de Senji s'engourdisse complètement. Finalement, sa vision est devenue complètement noire et il s'est endormi profondément. Après son réveil, Senji a réalisé que son frère avait été tué. La dernière vision qu'il vit fut celle d'un homme avec une marque sur le bras qui était le symbole du feu. Maintenant, Senji consacre sa vie à retrouver la personne qui a tué sa famille.

Kei Sanbe, le mangaka derrière la série à succès Erased (Boku Dake ga Inai Machi), est de retour avec sa nouvelle série. En lisant ce premier volume, vous verrez de nombreuses similitudes entre les deux séries en termes de style artistique. Le personnage principal Senji est presque identique à Satoru, tandis qu'Enan ressemble beaucoup à Anri avec les lèvres de Sachiko. Kei Sanbe est connu pour avoir intégré le surnaturel dans ses récits et il n'y a aucune exception à cela dans Echoes. Kazuto et Senji partagent un lien particulier: lorsque l'un ressent une douleur, l'autre aussi. Ils peuvent également partager leur vision respective de temps en temps. Bien qu'il s'en tienne au domaine du meurtre mystérieux, l'auteur n'a pas recours à la science-fiction à plein temps cette fois-ci, exceptée durant les premiers chapitres avec Senji et son frère. Dès que Kazuto quitte le récit, nous retrouvons un polar sombre. Jusqu'à présent, l'histoire est très intrigante et le volume développe déjà une belle intrigue avec des rebondissements efficaces.

Du côté des protagonistes, nous avons Senji en premier lieu. Après être sorti d'un orphelinat, Senji est devenu colérique. Il ne peut pas garder un emploi et va généralement se faire battre pour récupérer l'argent des gens, prenant une commission pour lui-même. C'est un sale boulot, mais ça lui permet de s'en sortir financièrement. Il a le sentiment que se faire tabasser est sa façon d'être redevable à son frère pour tous les moments où Kazuto est intervenu et a été battu par leur père. Mélangez cela avec la douleur de ne pas pouvoir retrouver son frère avant sa mort, il semble que ce soit la punition que Senji a décidé de se donner pour expier son erreur. Senji est similaire à Satoru dans le fait que tous les deux étaient motivés à résoudre un mystère de meurtre, mais leurs personnalités sont des opposés. Alors que Satoru était une personne bienveillante qui ne souhaitait rien de plus que de voir des personnes qui lui importaient d'être sauvées, Senji tente de combler un vide personnel en lui qui est source de malveillance et de haine. C'est comme si les deux personnages avaient le même objectif mais des motivations différentes et à cause de cela, Senji apparaît comme un personnage que vous ne voyez plus très souvent dans les mangas actuels. Vous avez un personnage principal qui peut se débrouiller tout seul, mais il est un peu naïf en laissant sa haine guider ses décisions. Comme nous le voyons à la fin du premier volume, cette haine aveugle a pris le dessus et nous devons maintenant attendre le deuxième volume pour voir à quel point Senji va faire face à la situation dans laquelle il s’est mis tout seul. En d'autres termes, il n'est pas exactement un penseur qui peut utiliser cette rage de façon intelligente.

Enan Kotokawa est un peu comme la voix de la raison de Senji. Elle travaille à temps partiel et est l'amie de Senji à l'orphelinat. Elle était orpheline parce que les autorités l'avaient placée en détention après que son père fût condamné pour meurtre. Tout le monde la détestait à cause de cela, à l'exception de Senji qui a déclaré que son père était un meurtrier, mais elle n'a rien fait de mal. C'est tout ce qui leur a fallu pour devenir amis. Depuis lors, Enan a fait de son mieux pour que Senji réfléchisse rationnellement à ses décisions, mais ses efforts sont toujours vains, car Senji finit par faire ce qu'il veut. En raison de leur amitié, il est probable que Enan finisse par devenir une autre faiblesse de Senji. Quelque chose va éventuellement lui arriver et, bien sûr, nous verrons Senji se mettre dans une situation insolvable à cause de cela. La manière dont Kei Sanbe a établi leur relation rend cette situation presque trop prévisible. Encore une fois, Enan pourrait bien être un personnage secondaire qui disparaîtra pour un temps comme Anri dans Erased.

VERDICT

-

Ce premier volume d'Echoes nous permet de faire la connaissance des personnages principaux et du monde dans lequel ils évoluent. Si vous avez aimé Erased, vous allez adorer cette nouvelle série qui partage un principe similaire, mais une configuration et une histoire complètement différentes. L'illustration vous fera penser que vous lisez Erased 2.0 mais ce n'est pas une mauvaise chose. Le livre contient encore de nombreuses illustrations originales qui le distinguent de ses autres œuvres. L’histoire semble nouvelle, mais il sera intéressant de voir si Kei Sanbe applique ici les leçons qu’il a apprises avec sa précédente saga. La seule chose déconcertante demeure la torsion de l'intrigue à la fin du volume. Cela peut sembler trop tôt pour faire quelque chose comme ça, mais cela rend les choses intéressantes ....

© 2006-2019 PlayAgain.be - Tous droits réservés