Esther et ses amis
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 24 Avril 2019
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario et dessin : Kim Duchateau

Depuis 2001, Esther Verkest (et son créateur Kim Duchateau ) a donné le meilleur d'elle-même sur l'une des dernières pages de P-magazine, une publication flamande, avant que la revue ne mette la clé sous la porte en 2015 et passe entièrement en numérique. Cette femme à l'esprit libre n'avait jusqu'à présent jamais eu droit à un album publié en français alors que quatorze tomes se sont déjà succédés en Belgique néerlandophone aux éditions Oogachtend. Esther Verkest est probablement le plus étrange des personnages de BD flamande. Passer d'une approche dure dans tous les domaines possibles (le sexuel comme le quotidien) à une soumission conviviale (ou est-ce une fausse représentation ?) Esther se fraie un chemin à travers une jungle de personnages secondaires étranges, d'amours folles, sans compter les conséquences de ses propres actions.

Esther n'a pas de travail permanent. Chaque profession est assez bonne pour autant que cela serve une bonne blague. Elle n'a pas de partenaire régulier non plus, bien qu'Arabella, qui n'a pas été éternellement trompé, soit le plus proche d'elle. Le sexe est effectivement un thème commun dans les gags. Si Esther n'est pas avec son petit ami, le jardinier, un sorcier africain, un zombie, un professeur de biologie ou un robot sexuel qu’elle doit d’abord apprendre à exploiter feront l'affaire. La longueur des blagues varie également d'une vignette à une page complète. C'est précisément cette variation de présentation et de décor qui assure qu'il n'y a pas de répétition. De plus, Kim Duchateau maîtrise de manière optimale son propre univers et dessine de mieux en mieux. Bien qu'il reste encore quelques points à noter dans le domaine de l'anatomie, cet album qui compile des gags de 2001 à nos jours, montre les efforts déployés par l'auteur pour produire un visuel attrayant en plus d'une blague généralement couronnée de succès. Si l'ouvrage est sexy, il n'est pour autant pas érotique, une "censure" maligne ayant été mise en place par l'émergence d'un drôle de personnage.

VERDICT

-

Kim Duchateau a imaginé avec Esther Verkest un personnage très singulier. Cette demoiselle aux chemisettes trop petites est aussi flexible que son humour est polyvalent. Prenez cela au pied de la lettre. Un concentré de délire absurde.

© 2006-2019 PlayAgain.be - Tous droits réservés