Reprisal
Plate-forme : DVD
Date de sortie : 30 Novembre 2018
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


5/10

Réalisé par Brian A. Miller.

Après avoir survécu à un braquage de banque qui a coûté la vie à un de ses collègues, le directeur de la banque, Jacob (Frank Grillo), collabore avec son voisin et policier à la retraite, James (Bruce Willis), pour retrouver son auteur.  Quand ils découvrent le coupable, Jacob pense qu'il peut profiter de l'aubaine afin de financer les traitements de sa fille contre le diabète. Cependant, le criminel Gabriel (Johnathon Schaech) a une longueur d'avance sur lui et le plan de Jacob se retourne contre lui. Gabriel kidnappe notamment la femme et la fille de Jacob, créant ainsi une charge encore plus dangereuse et potentiellement mortelle à ce jeu du chat et de la souris.

Un film d'action mettant en vedette Bruce Willis, qui figure en bonne place sur l'affiche du film: il fut un temps où c'était plus que suffisant pour tenter un grand nombre d'amateurs de cinéma d'acheter un ticket ou un DVD. Mais l'un des acteurs les plus connus au monde est maintenant régulièrement présent dans des films de séries B. Aussi, 'Reprisal' est malheureusement un des longs métrages que vous avez presque oublié avant qu'il soit terminé. Le scénario, avec quelques rebondissements étranges sur l'intrigue, est extrêmement mince, ce qui, dans un film de ce type, n'aurait pas posé de problème s'il avait été attrayant visuellement. Les scènes d'action obligatoires, sont souvent montées de manière modérée et éclaboussent rarement l'écran. Après un début raisonnable, la trame devient rapidement invraisemblable. En particulier, la transformation ultra-rapide du directeur de la banque et du père de famille Jacob, légèrement timide et humble, dans un super détective / bagarreur à la manière de John McClane n’est pas très crédible. L'invraisemblance de ce scénario est encore plus grande lorsque vous jetez un coup d’œil sur les armes sophistiquées que possèdent les Jacobs. De plus, Frank Grillo convainc tout sauf comme un combattant du crime, surtout lors des scènes avec sa fille vulnérable. Quant à Bruce Willis il ne joue qu'un rôle modeste dans l'histoire et n'a donc guère l'occasion de se distinguer. Sa présence dans ce film ne semble pas reposer principalement sur des motifs artistiques, mais vise principalement à donner à la production une valeur ajoutée plus commerciale (les grands noms vendent simplement). Bien que sa performance soit loin d'être digne d'un Oscar, Johnathon Schaech fait finalement plus impression en tant que méchant Gabriel. Les dialogues dans 'Reprisal' sont non seulement rares et faibles, mais sont aussi régulièrement noyés dans la bande son bruyante et percutante.

VERDICT

-

Malgré la présence de quelques acteurs talentueux, Reprisal dépasse rarement le niveau d'un téléfilm de l'après-midi. Cette impression est renforcée par la présence davantage marketing que réelle de Bruce Willis dans une production qui peine à impressionner.

© 2006-2019 PlayAgain.be - Tous droits réservés