Goblin Slayer tome 1
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 13 Septembre 2018
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario : Kumo Kagyu
Manga : Kousuke Kurose
Character design : Noboru Kannatuki

Goblin Slayer est une série adaptée d'un roman japonais (huit tomes à ce jour chez SB Creative). Le manga est toujours en cours de parution et comporte cinq volumes actuellement aux éditions Square Enix. Une jeune femme connue simplement sous le nom de la Prêtresse a récemment atteint sa majorité et a du quitter son temple. Elle s'est rendue à la guilde des aventuriers dans l'espoir de devenir membre et d'aider d'autres groupes. Elle commence au bas de l'échelle, mais un petit groupe composé de gens de la classe inférieure comme elle l'invite à participer à une mission. Une mission pour tuer des gobelins qui sème la zizanie dans une ville locale, et puisque les gobelins sont des monstres de bas rang, pourquoi ne pas accepter cette quête ? Cependant, cette première soirée aventureuse va très mal tourner. Sauvée par un guerrier énigmatique appelé Goblin Slayer, la Prêtresse s'associe à son sauveur dans le cadre de sa mission d'extermination de tous les gobelins, par tous les moyens nécessaires. Quand les rumeurs sur les exploits de Goblin Slayer commencent à circuler, on ne sait pas ce qui pourrait se passer par la suite ...

Goblin Slayer est une série qui a pris rapidement de l'ampleur au Japon. Le premier chapitre du manga couvre environ la moitié du premier chapitre du premier roman. On y découvre une Prêtresse extrêmement naïve, au point de ne pas acheter de potions avant de partir à l'aventure. La quête sera en effet brutale et sans cœur envers ceux qui sont mal préparés. La narration du light novel semblait très froide et détachée à la fois, choisissant de ne pas s'attarder autant sur les moments sombres et disant très peu de choses de ses séquences. Étant donné que le manga doit montrer les événements, les auteurs ont décidé d'y rester quelques pages, montrant en détail ce qui se passe, la dépravation et à quel point tout est tragique et horrible. L'intrigue est intéressante dans l'ensemble, mais réservée à un public averti. En plus des dialogues et des flashbacks, il est possible d'approfondir un peu plus les personnages grâce à de simples expressions et astuces, comme le visage calme et neutre de Guild Girl lorsque le groupe se lance dans la quête des gobelins. Le dialogue fait bien son travail, en aidant à mettre en valeur la naïveté des personnages tout en évitant de lasser les lecteurs. Le rythme du livre est assez rapide, gardant les choses constamment en mouvement avec peu de temps perdu, en dehors des moments brutaux. La vraie star du manga est l’artiste Kousuke Kurose. Il donne vraiment vie au roman et dessine très bien le style fantastique. Les personnages et la représentation des gobelins illustrent assez bien la façon dont ils sont décrits dans le light novel. Kurose saisit très bien les expressions à la fois grandes et subtiles, contribuant à rendre les scènes émotionnellement horribles plus efficaces et rendant les gobelins encore plus vils avec leurs expressions et leur apparence inhumaines. Le niveau de détail peut être impressionnant, notamment la description des monstres, et l'action est aussi brutale que vous l'imaginez. Cela oscille entre avoir un bon sens du mouvement et être parfois raide et statique, mais cela ne nuit pas à l'expérience dans son ensemble.

VERDICT

-

Goblin Slayer est une solide adaptation du light novel, donnant vie à tous les moments forts de l'histoire. C'est un bon complément pour ceux qui lisent le roman et qui en veulent plus, et une très bonne découverte pour les amateurs de manga seinen. Si vous souhaitez vous lancer dans une nouvelle série fantastique très sombre, essayez-la.

© 2006-2019 PlayAgain.be - Tous droits réservés