L'art de mourir
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 31 Août 2018
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario : Raule
Dessin : Philippe Berthet

L'inspecteur de police Philippe Martin a toujours connu une relation compliquée avec la ville de Barcelone, depuis que son ex-femme Sophie l'a quitté il y a vingt-cinq ans en fait. Aujourd'hui c'est la haine qui l'emporte. En effet, la police catalane vient de l'appeler pour identifier le corps d'une jeune femme retrouvé dans une baignoire remplie d'eau et qui s'est ouvert les veines. La victime se nomme Emma Bellamy Martin, étudiante en histoire de l'art. Apparemment, il s'agirait d'un suicide, puisque la police a retrouvé une lettre. Son contenu évoque le père biologique que Emma n'a jamais connu et dont il s'agirait de Philippe Martin. Bouleversé par cette affaire, ce dernier accepte de faire un test ADN et débute également une enquête très personnelle afin de découvrir les tenants et les aboutissants qui ont poussé Emma à commettre l'irréparable ... à moins qu'il ne s'agisse que d'une mise en scène ?

L'art de mourir est le troisième ouvrage de la collection Ligne Noire de Dargaud, après Perico et Motorcity. Le scénario de Raule (Jazz Maynard) nous emmène dans une ville qu'il connaît bien, Barcelone, l'occasion d'une plongée dans les lieux incontournables de la cité catalane mais également dans ses bas-fonds. Indice après indice, Philippe Martin découvre que Emma s'est retrouvée à fréquenter les maras, une organisation mafieuse d'Amérique Latine, et frappé par cette paternité tardive, il entreprend d'éliminer les responsables de la disparition de sa supposée fille. On ne sera d'ailleurs jamais réellement si les deux protagonistes partagent des liens de sang et les flashbacks dans la vie d'Emma nous présenteront essentiellement les choix plus ou moins inspirés entre l'art et les faussaires. Le scénario ne manque pas de malice et brouille souvent les pistes, même s'il ne révolutionne pas le genre. Le dessin est à l'unisson, et on appréciera l'élégante ligne de Berthet (déjà auteur de "Pin-Up"), ainsi que les couleurs vives donnant vie à ce polar très contemporain.

VERDICT

-

L'art de mourir est un polar brillamment scénarisé, et affichant un dessin très réussi. L'enquête nous conduira à visiter la capitale de la Catalogne de parts et d'autres, dans un univers bien fouillé et élégant.

© 2006-2019 PlayAgain.be - Tous droits réservés