Lost Sphear
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 23 Janvier 2018
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
RPG
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


7/10

Suivez l'histoire de Kanata, un courageux épéiste qui espère restaurer le monde grâce à son don qui lui permet de réveiller les souvenirs perdus.

Il était une fois.

Développé par Tokyo RPG Factory (I am Setsuna), Lost Sphear est un jeu de rôles désireux de rendre hommage aux productions 16 et 32 bits. Un jeune homme assiste à la disparition de son village par une force inconnue, la "Perte", qui efface littéralement des pans entiers de la carte. Le monde dépeint par Lost Sphear est composé de souvenirs à collecter qui permettent de reconstruire un élément perdu mais aussi de créer des Spirites, des matériaux qui renferment des compétences d'attaque, de défense ou de magie. Kanata devra parcourir le monde pour accomplir sa quête et affronter de terribles ennemis. Mais le pouvoir unique de Kanata attise les convoitises : L'Empire entend le manipuler pour arriver à ses fins.

L'intrigue ne s'avère pas particulièrement novatrice, mais cette production affiche un aspect rétro évident reprenant une esthétique fidèle aux années 1990. Une fois sur la carte du monde, Kanata et ses compagnons de route (La combattante Lumina, l'habile Locke et le mystérieux Van) vont pouvoir réactiver des parties du monde en collectant les souvenirs disséminés dans le monde entier ou au détour de conversations avec les personnages non jouables. Il est également possible de réactiver des Artefacts, des lieux mystiques permettant d'apporter des améliorations à votre équipement. On pourra ainsi rapidement voir l'énergie de vos ennemis durant les combats, afficher une mini-carte, ou encore renforcer les attaques critiques.

Une réalisation efficace ?

Sur le plan technique, Lost Sphear affiche un graphisme assez réussi. Le mélange 2D/3D est plutôt fonctionnel, les environnements se renouvellent plutôt rapidement et le character design est dans l'ensemble agréable. Il faut noter que Lost Sphear peut être considéré comme une production indépendante (même si édité par Square Enix) dans le sens où son budget n'était pas colossal. La durée de vie promet une vingtaine d'heures de jeu, un challenge honorable pour un RPG sachant que vous n'aurez aucune indication (ou presque) sur la position de vos objectifs, et qu'il a plusieurs donjons optionnels à la clé. Les phases de dialogues sont assez longues, mais le déroulement général du jeu est plutôt rythmé. PS4 oblige, il est bien sur possible de jouer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play, tandis que la compatibilité PS4 Pro n'apporte strictement rien. Côté son, les musiques sont un vrai régal, tandis que les textes sont proposés en français. La prise en main demeure relativement accessible, sachant qu'il n'y a aucun combat aléatoire sur la carte du monde. Les ennemis sont bien visibles dans les donjons et il est difficile de les esquiver. Le système de combat utilise l'ATB 2.0, offrant un gameplay plus fluide que dans I Am Setsuna.

La position des personnages aura une importance puisqu'il est possible de frapper plusieurs ennemis simultanément, et il est possible de se déplacer sur l'aire de combat avant de valider son action. La jauge de Momentum progresse durant la bataille et bien utilisée, elle permet d'effectuer deux frappes au lieu d'une. Quant aux Spirites, ils rappellent les Matérias de Final Fantasy XVII et permettent d'attribuer des attaques spéciales aux différents protagonistes. Les Spirites colorés servent pour leur part à améliorer les armes, tandis que des attributs peuvent être assignés aux Momentum pour leur donner des effets supplémentaires. Enfin, durant les joutes, il vous sera possible de capturer des robots Kisou dans les zones ou pendant les combats, puis d'en équiper vos personnages afin d'obtenir des compétences améliorées. Ces Exomechs sont utiles pour voyager plus vite sur la carte (ou emprunter des itinéraires secondaires) ou bien encore asséner des frappes plus puissantes (non pas que les combats de boss soient particulièrement difficiles).

VERDICT

-

Lost Sphear est un jeu de rôles agréable à parcourir. Le mélange 2D et 3D s'avère plutôt efficace, les compositions au piano sont magnifiques, mais les combats requièrent patience et stratégie. Un RPG rétro sympathique à défaut d'être bouleversant.

© 2006-2018 PlayAgain.be - Tous droits réservés