NBA 2K18
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 15 Septembre 2017
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Sport
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Redaction


8.5/10

NBA 2K accueille son édition annuelle sur consoles avec quelques nouveautés.

Une édition toujours plus complète.

Développé par Visual Concepts, NBA 2K18 introduit pour la première fois le Quartier, un environnement ouvert où vous pourrez accéder rapidement au stade, à la salle d'entraînement, la salle de gym, la 2K Zone, le bureau de l'agent ou encore les magasins d'autres établissements. Hélas, cet environnement est très restreint et fait davantage office de gadget que d'innovation importante. Au sein du mode carrière, vous découvrirez l'Objectif 99, un méta game qui vous récompense en améliorant la notation générale de MonJOUEUR. Vous aurez un objectif général à tenir en plus des potentiels objectifs ponctuels signalés dans le smartphone de votre joueur. La route sera longue avant d'obtenir une moyenne générale de 99 et atteindre chaque palier ne sera pas une sinécure. Durant la carrière donc, on retrouve un emploi du temps encadré, des didacticiels précis, et l'objectif suprême sera bien sur d'intégrer les rangs de la NBA dans une campagne scénarisée assez immersive. Les développeurs ont laissé beaucoup de choix pour gérer les interactions sociales grâce à un système de message privée très efficace, tandis que les réseaux sociaux permettent de suivre l'évolution de son image ou de sa popularité. Et bien sur, vous pourrez toujours gérer les contrats publicitaires, les entraînements, ou encore les sorties entre coéquipiers. Vous serez parfois amené à prendre certaines décisions ou à répondre aux questions qui vous sont adressées durant des cinématiques à choix multiples (QTE).

Manette en main, le nouveau système de tir joue sur les réflexes et se révèle beaucoup plus réaliste. La jauge est basée sur le mouvement des mains des joueur, et requiert un excellent timing. Si vous laissez le ballon partir trop tôt ou tard, c'est l'échec assuré. Le contrôle du ballon est toujours aussi dynamique (il est même possible de réaliser des dribbles personnalisés). Les novices pourront apprécier les évolutions de gameplay dans un tutoriel riche en outils, même s'il faut noter que le réalisme accrue des commandes rend le jeu plus difficile que son prédécesseur, car NBA 2K18 est moins permissif qu'avant, notamment du côté de la défense. Un sentiment renforcé par l'attitude de l'intelligence artificielle qui est très rarement prise à défaut. Le mode MyGM s'adresse une nouvelle fois aux amateurs de gestion et propose de personnaliser son équipe au sein de la ligue à sa guise. Outre les tâches habituelles (gestion du club), il vous faudra surveiller les relations avec le propriétaire et avec les clubs concurrents, mais aussi ses finances et ne pas oublier de maintenir à jour les infrastructures. Grâce à la Virtual Currency (VC), vous pourrez acheter de nouveaux talents et animations, débloquer des joueurs additionnels, accéder à des équipements supplémentaires, des contrats plus juteux, etc. Le MyGM introduit cette année un scénario pas vraiment immersif, permettant de choisir une équipe au départ, de participer à un tournoi de streetball, deux faire deux tests pour la dite équipe et d'être recruté. Le mode Mon Équipe permet de son côté à collecter des figures de joueurs, des entraîneurs, maillots, etc, et d'affronter les équipes des adversaires en ligne. Exactement comme dans FIFA Ultimate Team, vous pourrez bâtir votre équipe de rêve et deux nouveaux modes sont de la partie, la saison Super Max (Formez une équipe avec un salaire plafonné) ainsi que Pack et Play-offs (choisissez des cartes de la draft pour un tournoi à 5 contre 5 d).

Une réalisation élégante.

Sur le plan technique, NBA 2K18 a légèrement évolué, avec une modélisation des joueurs affinée, des jeux de lumières mieux gérés, et des expressions faciales toujours plus fidèles à la réalité. En revanche, le public demeure toujours aussi plat et la mini-fanfare des matchs universitaires manque singulièrement de précision. Les interviews de joueurs et des entraîneurs à la mi-temps et à la fin du match renforcent encore l'aspect télévisuel. La gestion de la caméra n'a que peu évolué, avec divers angles de vues proposés mais comme à l'accoutumée on se contentera d'utiliser la vue de base, la plus jouable sans aucune doute. La série NBA 2K a toujours été un modèle de jouabilité et ce volet 2K18 ne déroge pas à la règle. Vous vous en sortirez facilement, surtout les dribbles et les déplacements sans le ballon ne sont plus contrôlés par des séquences d’animation. En revanche, il est regrettable que les équipes d'Euroleague ne soient plus présentes, l'accord avec 2K étant arrivé à échéance. On se consolera avec la présence des 62 plus grandes équipes de l'histoire de la NBA, dont dix-sept nouvelles (notamment les Bulls de 97-98 ou les Warriors de 15-16), tout en sachant que les plus grands joueurs de chacune des trente équipes NBA sont réunis dans des effectifs de légendes pour chaque franchise.

La clameur est parfois un peu molle mais les bruitages sont assez convaincants. La bande son est heureusement très soutenue et les commentaires sont aussi assez rythmés (textes écran en français, doublages en américains). NBA 2K18 est un jeu plutôt long, et tiendra sans nul doute en haleine les fans de basket jusqu'à l'année prochaine. N'oublions pas les modes Online qui s'avèrent très complets et bien conçus. En revanche, il n'est pas possible d'utiliser la PlayStation Caméra pour scanner votre visage dans le mode Mon Joueur. Vous devrez désormais utiliser l'application MyNBA2K18, l'occasion de constater que l'éditeur a été amélioré, mais que les microtransactions n'ont jamais été aussi présentes (même la coupe de cheveux est payante). Bien sur, le titre profite toujours d'une compatibilité Remote Play pour jouer directement sur la PlayStation Vita, tandis que sur PS4 Pro, vous pourrez profiter d'une résolution 4K.

VERDICT

-

NBA 2K18 conserve son leadership sur consoles. Ce jeu de basketball apporte un peu de renouvellement et fait encore mieux que son très réussi prédécesseur. Le système de tir revu et corrigé est très agréable, la physique gagne encore en réalisme renforçant l'orientation simulation du jeu. Seul le Quartier fait un peu office de gadget tant il complique inutilement les déplacements.

© 2006-2019 PlayAgain.be - Tous droits réservés