Project CARS 2
Plate-forme : PlayStation 4
Date de sortie : 22 Septembre 2017
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Course
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Redaction


8/10

Dans Project CARS 2, les véhicules les plus mythiques ont rendez-vous avec les conditions les plus extrêmes ...

Une évolution séduisante.

Développé par Slighty Mad Studios (NFS Shift, Shift 2 Unleashed), Project CARS 2 est un jeu de course réunissant 170 voitures sous licence officielle. A l'instar des Gran Turismo et autres Forza Motorsport, différents modes de jeux sont présents (solo, course simple, etc ...) et vous retrouverez un grand nombre de circuits pour concourir (140 en tout, circuits inversés compris) répartis sur une soixantaine de lieux (certains réels tels que le Nürburgring, Laguna Seca, Barcelone ou Le Mans). Il faut noter que tout le contenu est disponible d'emblée et que vous n'aurez aucun permis à passer. Libre à vous de choisir la discipline que vous aurez envie d'explorer en premier, notamment les nouvelles courses sur ovale ou le Rallycross (notamment à Lohéac), sachant qu'il n'y a aucun point d'expérience dans le mode carrière non plus. Néanmoins, la courbe de progression est assez importante, et les événements se succèdent sans déplaisir. Vous participerez à des séances d'essais, des qualifications et puis des courses. On notera que la conduite est entièrement paramétrable et que vous pouvez bien sur bénéficier de toutes les aides (ABS, TCS, ESP, boite automatique, etc) si vous êtes débutant. Le pilote chevronné désactivera tout et personnalisera ses réglages pour toujours plus de réalisme. A l'instar des concurrents, tout est modifiable dans Project CARS 2, le moteur, la suspension, la traction, le poids, etc. La gestion des dégâts est d'ailleurs présente et n'est pas là que cosmétique. Plus votre voiture sera endommagée, plus la conduite s'en ressentira. Enfin le titre reste assez tolérant en cas d'erreurs de trajectoire par rapport à Assetto Corsa, surtout que l'intelligence artificielle manquera encore de répondant.

Chaque voiture se caractérise selon différents critères. La vitesse, la tenue de route, l'accélération et le freinage. Cela a des conséquences certaines sur la maniabilité de chacune d'entre elles, et il faudra bien choisir en fonction de style de conduite. On pourra citer des Formule 1, des voitures historiques, des Indycars, des Proto, des voitures de tourisme classique, ou bien encore des karts. Bien sur, le jeu est intégralement jouable en ligne, et propose de nombreux paramètres à modifier (météo, assistances, véhicules, circuits). Bon point, le jeu pousse les joueurs à piloter proprement en indiquant sur le profil Xbox Live et PSN, les mauvais pilotes.

Une réalisation impressionnante.

Project CARS 2 est incontestablement réussi sur le plan graphique. Les circuits sont très précis et la modélisation des voitures impeccable, surtout qu'elles se déforment en temps réel au gré des choc. La physique fait un bond en avant avec une bien meilleure adhérence des pneus qu'auparavant, mais là où Project CARS 2 atteint les sommets, c'est sur la gestion de la météo dynamique grâce au système LiveTrack 3.0, avec une piste devenant une vraie patinoire pour peu qu'un vibreur rempli d'eau soit sur votre accélération. Du très bon travail, accompagné d'une animation qui ne fait pas défaut et à l'impression de vitesse maîtrisée. Petit bémol du côté des chargements assez longs, alors qu'un léger aliasing se fait sentir dans les décors et le clipping est atroce dans le rétroviseur (on se croirait revenu dans les années 1990 c'est dire). Le titre propose une conduite vraiment limpide. et la maniabilité ne posera pas de problème que ce soit au novice ou au pro. A noter que la conduite change selon les voitures (si vous débutez, choisissez plutôt une voiture récente avec tous les systèmes électroniques) mais que l'I.A. n'est pas toujours parfaite et parfois les concurrents vous pousseront dans le décor. Sans aide au pilotage, il faudra assurer si vous ne voulez pas vous retrouvez dans les graviers ou avec une épave en course. On appréciera également le redesign des menus, beaucoup plus ergonomiques que dans le premier opus.

Les musiques sont assez en phase avec l'action et plutôt dynamiques, mais si elles ne vous plaisent pas, vous pouvez toujours personnaliser la bande son. Les bruitages sont très réalistes pour leur part, à l'exception du crissement des pneus identique quelque soit le bolide employé. Un ingénieur de course interviendra assez fréquemment pour vous prodiguer des conseils, mais il aurait été agréable d'avoir des doublages français. Enfin, en sus d'un mode solo très long, le multijoueurs en ligne (jusqu'à seize) occupera un moment. On pourra par contre regretter qu'il ne soit pas possible de jouer à plusieurs sur la même console. PS4 oblige, il est bien sur permis de s'y essayer sur PS Vita via la fonctionnalité Remote Play. La prise en main s'y montre plutôt satisfaisante, malgré l'absence de gâchettes analogiques. Sur PS4 Pro, le jeu tourne en 4K mais non native, et présente un HDR bien géré.

VERDICT

-

Project CARS n'a pas raté son retour. La réalisation technique se veut beaucoup plus élaborée que dans le précédent épisode, avec un soucis du détail exemplaire, de très bonnes sensations de conduites (malgré une intelligence artificielle parfois en délicatesse) et un contenu plus que conséquent. De quoi offrir la meilleure simulation actuellement sur consoles, mais la concurrence fourbit ses armes en cette fin d'année ...

© 2006-2017 PlayAgain.be - Tous droits réservés