Les Figures de l'ombre
Plate-forme : DVD
Date de sortie : 28 Juin 2017
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
film
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Réalisé par Theodore Melfi.

L'histoire de Katherine Johnson, Dorothy Vaughn et Mary Jackson, les cerveaux derrière le premier voyage spatial habité réussi par les Américains en 1962. Ces trois Afro-Américaines travaillaient pour la NASA et ont permis à l’astronaute John Glenn de réaliser son premier vol en orbite, tout juste 10 mois après le Russe Yuri Gagarine. Cet exploit a redonné confiance à l’Amérique et a relancé la course à l’espace entre les deux grandes puissances politiques de l’époque. Le trio visionnaire a su surpasser les questions raciales et de genre et a jeté les bases du programme spatial qui a abouti à la vision de Kennedy du premier homme sur la Lune.

Il est intéressant de constater que même dans les plus hautes sphères (ou surtout dans celles-là), les luttes ont été difficiles. On pourrait penser qu'un milieu où l'élite est à l'avant-plan sait faire fi de la ségrégation. Eh bien non. Heureusement, il est des êtres qui savent faire la différence et il est des femmes qui savent comment faire valoir leur point avec doigté et dignité. Les trois femmes noires dont il est particulièrement question dans ce film ont su faire leur place, gravir les échelons et se faire reconnaître. Bien sûr, on est rassuré de constater qu'il fut également des Blancs pour reconnaître le côté grotesque de la ségrégation et l'importance de focaliser sur l'humain. On ne sait trop si l'histoire s'est réellement déroulée telle que présentée, mais statuer qu'à la NASA, tout le monde puisse de la même couleur résume bien la situation. Certes, le long métrage est d'un classicisme parfaitement assumé, pétri de bons sentiments et de valeurs typiquement américaines (l'opiniâtreté, le sens du devoir, le patriotisme, le travail au service de l'ambition et de la collectivité), bref puissamment calibré pour plaire au plus grand nombre. Mais comment résister à ces femmes de l'ombre, longtemps restée méconnues et enfin portées à l'écran ? Cette mise en parallèle de la conquête spatiale et des droits civiques permet également d'aborder le ségrégationnisme, le racisme, le machisme, mais aussi la place de la femme dans le monde du travail et l'importance de l'accès à l'instruction. Tout cela vous semble plombant ? Et bien détrompez-vous, car ce film est aussi drôle, émouvant et plein de peps, tout à fait le genre de film qui vous met de bonne humeur à la sortie du visionnage. La recette de ce drame biographique est bien suivie, sans pour autant tomber dans le cliché sur-dimensionné. On y voit une lutte de tous les instants, des hauts et des bas, de la détermination et une communauté qui sait soutenir les siens... ou plutôt les siennes.

VERDICT

-

La conquête de l'espace d'un point de vue doublement discriminé : celui de femmes noires... Comme on pourrait s'en douter, celles-ci parviennent à faire triompher leur cause par leur abnégation et leur courage pour nous offrir un happy ending. Voilà un film qui présente des histoires vraies qui captive jusqu'à la toute fin.

© 2006-2017 PlayAgain.be - Tous droits réservés