Starfuckers
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 18 Janvier 2017
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario : Alcante et Gihef
Dessin : Dylan Teague
Couleur : Véra Daviet

Maria Furia, jeune et jolie mexicaine, est prête à tout pour réussir dans le star-système. A presque 18 ans, elle entend rejoindre la Californie comme une clandestine, et se faire une place au soleil. Mais à Hollywood, il faudra s'accrocher pour trouver son étoile, en attendant son physique avantageux l'amène à être recrutée dans un club de strip-tease, le Pink Rabbit, fréquenté par quelques stars locales. Le gang qui la conduit aux États-Unis l'a entièrement dépossédé de ses économies, aussi lorsqu'un soir, Hugh Gates, surnommé le petit fiancé de l'Amérique, la remarque, et lui demande une prestation très spéciale (Une lap dance un peu sexy ?), Maria n'hésite pas une seule seconde. Sauf que la situation va déraper et la jeune femme va échapper à une tentative de viol dont elle détient une preuve vidéo. Personne ne va croire sa version des faits, mais la brune volcanique n'est pas du genre à se laisser abattre ...

Starfuckers est un titre qui détonne dans le catalogue de Kennes Editions, davantage spécialisé dans les ouvrages pour la jeunesse. Malgré une couverture sexy, cet ouvrage n'est pas érotique du tout. Cette bande dessinée se présente comme un réquisitoire contre les pseudos stars qui se sentent au-dessus des lois et peuvent se permettre de tout faire. Maria cherchait à échapper à son destin en épousant un riche américain, finalement la vie en décidera autrement et en fera une redresseuse de tors. Le scénario d'Alcante et Gihef se rapproche de celui d'une série télévisée, avec un cadre dynamique, et un cadrage parfait. Les dessins de Teague s'avèrent très agréables, avec un peu d'humour et d'action par moment. L'album se conclut par une fin ouverte, ce qui laisse penser que les aventures de Maria pourraient continuer dans un prochain tome.

VERDICT

-

Starfuckers affiche un scénario curieusement d'actualité, et qui cherche à dénoncer les abus du milieu des vedettes. Du haut de ses 18 ans, Maria aura fort à faire, mais parviendra à se tirer de toutes les situations, du moins pour le moment. Le dessin est sexy, mais pas érotique du tout, à l'image des pin-up par exemple, et ce thriller s'avère relativement bien mené.

© 2006-2019 PlayAgain.be - Tous droits réservés