L'Eté Diabolik
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 08 Janvier 2016
Résumé | Test Complet
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario : Thierry Smolderen
Dessin : Alexandre Clérisse

Après Souvenirs de l'empire de l'atome et les voyages de Paul le télépathe, le duo Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse se reforme pour un nouvel album intitulé L'Eté Diabolik. L'intrigue se déroule durant l'été 1967, et met en scène un adolescent nommé Antoine qui va, en l'espace de seulement deux jours, voir sa vie bouleverser. Habille joueur de tennis, il sympathise rapidement avec Erik sur les courts, ce qui n'est pas le cas de leur paternel respectif qui en viendront aux mains ! Louis Larfage, le père d'Antoine, est un ingénieur qui n'aime pas parler du fruit de ses recherches, mais est toutefois reconnu par un certain Monsieur Noé, avec qui il entretient une discussion étrange (une chasse aux Soviets ?). Après cette rencontre, Antoine devient ami avec Joan, une jeune américaine en rupture familiale, mais ils sont brutalement agressés sur la route par un homme armé. Le lendemain, le père d'Erik est retrouvé mort. Ce dernier découvre alors le sombre passé de son père, un nazi autrefois prisonnier des Russes en Sibérie. Antoine rencontre une fille troublante, une certaine Michèle, et en tombe instantanément amoureux (ce qui n'est pas réciproque). Un homme en combinaison noir apparaît, une réplique parfaite du costume de Diabolik (une célèbre BD italienne), alors que le père d'Antoine est introuvable. Mais que se passe t-il donc ?

L'histoire est racontée par Antoine, témoin privilégié des événements, et qui va essayer de reconstituer le puzzle pour découvrir la sombre vérité qu'on lui cache, le tout dans une ambiance politique assez pesante, la Guerre Froide étant dans toutes les têtes. Le scénario est riche en rebondissements et évoque beaucoup une série télévisée (l'ouvrage réunit 168 pages), entre espionnage et série B. Quant aux dessins, ils affichent un trait d'une grande clarté, un rendu presque cartoon et un véritable hommage aux BD des sixties (Diabolik était publié alors dans le magazine Pilote, une lecture que semble apprécier Antoine).

VERDICT

-

L'Été Diabolik raconte comme en 1967, le jeune Antoine a vu s'envoler sa jeunesse, son père, mais aussi ses illusions. Une aventure rondement menée, propice aux rebondissements, et affichant une réalisation graphique de toute beauté.

© 2006-2019 PlayAgain.be - Tous droits réservés