Fire Emblem : Shadow Dragon
Plate-forme : Dual Screen
Date de sortie : 05 Décembre 2008
Résumé | Test Complet | Actualité
Editeur :
Développeur :
Genre :
Stratégie
Multijoueur :
Oui
Jouable via Internet :
Oui
Test par

Nic007


7.5/10

Fire Emblem premier du nom se remake sur Nintendo DS.

Retour à la tactique

Cent ans après la fin de Medeus et l’émergence du Royaume d’Altea sur le continent d’Akaneia, Medeus refait surface. Et il revient à Marth, le prince exilé, de sauver ce royaume du chaos. La réussite de Marth et de ses camarades dans cette entreprise dépendra de leur capacité à récupérer Falchion, l’épée secrète de son père et le Fire Emblem. Une fois que ces deux objets sacrés seront réunis dans les mains de Marth, il pourra en effet se confronter au sombre Pontif Gharnef, venger le meurtre de son père et le rapt de sa sœur et enfin détruire Medeus une bonne fois pour toute pour reprendre le Royaume d’Altea.

Intelligent Systems s'est mis au travail pour nous livrer une nouvelle version de sa mythique série Fire Emblem. Cette série existe depuis très longtemps au Japon (début des années 1990), mais il a fallu attendre les succès sur Game Boy Advance pour que Nintendo daigne nous sortir la série en Occident. Et voici justement sur Nintendo DS l'occasion de rattraper son retard. En effet, Fire Emblem : Shadow Dragon est tout simplement un remake du premier opus de la série sorti sur NES, et nommé Fire Emblem: Shadow Dragon and the Blade of Light. Aujourd’hui, ce titre se fend du populaire système triangulaire d’armes intégrées pour une amélioration stratégique.  Le titre permet donc des affrontements au tour par tour dans des zones quadrillées. Lors des attaques vous ne pouvez en effet, vous déplacez que d'un certain nombre de case selon le statut du personnage et également le relief du terrain. Evidemment chaque catégorie a ses forces et faiblesses, et pour détruire le sombre dragon Medeus, qui depuis sa résurrection, tente de conquérir le monde entier, vous devrez contrôler avec l'aide de Marth, un large panel de personnages.

Des changements ?

Le reste du gameplay de Fire Emblem sent bon le old school, avec des images fixes lors des phases de dialogue et un graphismes somme toute un peu léger pour une Nintendo DS, même si c'est aussi le genre qui veut ça pour assurer une bonne lisibilité de l'action. Bon point pour la jouabilité qui sait se montrer simple d'accèst  ainsi que la durée de vie qui est très bonne, surtout que la difficulté augmente rapidement et que le jeu comprend une foule d’histoires secondaires et de niveaux de difficulté qui s’adapteront aux novices comme aux stratèges chevronnés. La bande son est elle de qualité variable. Certains thèmes sont excellents, d'autres beaucoup moins. Enfin, n'oublions pas de parler d'une autre grande nouveauté de cette édition, l'option multijoueurs en Wi-Fi.

En multi, il est possible de s'affronter  en réutilisant sess personnages - et donc aussi leurs propres compétences et expériences, sans compter que le jeu est compatible avec
la fonctionnalité Mic Chat. Jouer avec la Connexion Wi-Fi Nintendo permet également d’accéder à des échoppes spéciales d’armuriers. Les combattants peuvent y acheter des accessoires inédits leur ouvrant de nouvelles classes de personnages et aussi vendre des armes pour gagner de l’argent.  Il est également possible pour les utilisateurs de prêter des unités de combat expérimentées à d’autres joueurs pour donner un coup de pouce à leurs forces en présence. Des factions supplémentaires peuvent ainsi être envoyées vers un serveur, mais aussi empruntées à celui-ci ou directement à un ami à condition d’échanger au préalable son Code Ami.

VERDICT

-

Fire Emblem reste très classique dans sa conception mais est également un bon tactical RPG, surtout qu'il facile à maîtriser et qu'il comprend une fonctionnalité multi-joueur efficace.

© 2006-2019 PlayAgain.be - Tous droits réservés