Valérian vu par ... Shingouzlooz Inc
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 22 Septembre 2017
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario : Wilfrid Lupano
Dessin : Mathieu Lauffray

Après plus de quarante ans passés à imaginer la vie et les exploits de l'agent spatio-temporel le plus célèbre de la bande dessinée, Christin et Mézières ont mis un terme aux aventures de Valérian dans le tome 21 de la saga, qui ressemblait à un final digne des meilleurs (space) opéras, où ils firent défiler tous les personnages et les créatures de la saga, tout en revisitant ces planètes étonnantes nées de leur imagination fertile. Un tome 22 a bien vu le jour en 2013, mais l'intrigue se permettait de revisiter certaines séquences de la saga, à la manière des épisodes bilans de certaines séries télévisées : Que se serait-il passé si Laureline n'avait pas rencontré Valérian dans la forêt d'Arelaune où il était en mission dans le passé de la Terre ? Une toute nouvelle boucle temporelle aurait alors eu lieu, et la trame scénaristique aurait nécessité de multiples changements. Cet album "Shingouzlouz.inc" est en réalité le deuxième opus de la série "Valérian vu par ...", le précédent était paru en 2011 (signé Manu Larcenet) et à l'image de la saga "Le Spirou de" chez Dupuis, les auteurs de cette déclinaison sont censés changer à chaque nouvelle aventure. L'intrigue est cette fois signée Wilfrid Lupano (Les Vieux Fourneaux) et le dessin Mathieu Lauffray (Long John Silver). Bref, les deux agents spatio-temporels les plus connus de la galaxie sont à la recherche de Mr Zi-Pone, un androïde de classe 1 qui change souvent de tête. Ce maître du crime organisé possède un cerveau artificiel composé de deux serveurs puissants, Walou et Fortunass, deux paradis fiscaux qui accueille chaque jour plus d'un million de nouvelles sociétés anonymes. Le robot est suspecté d'avoir violé pas moins de 378 lois fiscales et bancaires intergalactiques. Ce pêcheur à la ligne tente de négocier avec Valérian et Laureline, car le Qwanthon, le thon à migration quantique de Vahamine, coûte une véritable fortune, deux mille ans de salaire pour nos agents ! Sans se démonter Mr Zi-Pone leur propose de livrer un poisson frais sur la Lune d'Ussah Shim-I sous 24 heures, en échange d'une somme colossale. Valérian est prêt à accepter, mais Laureline tente de le ramener dans le droit chemin. C'est alors qu'une nouvelle variable entre en jeu, les Shingouz. Ces derniers ont perdu leur société, la Shingouzlouz. Inc lors d'une partie de cartes. Or, en parcourant les contrats, il s'avère que la dite entreprise possède la Terre. Valérian, qui songe déjà prendre sa retraite, et Laureline doivent donc négocier avec le nouveau propriétaire, un certain Sha-Oo (dit l'Assoiffeur de monde), afin que la planète bleue soit restituée à Galaxity et ne soit pas pompée jusqu'à la lie. Voilà qui promet.

Ce spin off de Valérian montre un profond respect aux personnages et à l'univers de Christin et Mézières, mais il est tout à fait possible de lire cet album indépendamment. L'ouvrage affiche un humour décapant et s'intéresse aux problématiques contemporaines (retraite, pollution de la planète, clonage, spéculation financière, cybercriminalité, RTT, etc), tout en critiquant le libéralisme ambiant. Lupano présente une galerie de personnages secondaires excentriques, que cela soit le robot Mr Zi-Pone, le malheureux Qwanthon, ou encore le commandant Sha-oo. Les dialogues versent parfois dans le sarcasme, on reconnait là la touche de l'auteur. Le style de Lauffray est quant à lui très éloigné de la saga mère, mais s'adapte méticuleusement à cet univers de science-fiction. Les personnages sont dynamiques (Valérian semble parfois un peu largué durant l'album et Laureline joue les femmes fatales), les décors s'avèrent grandioses.

VERDICT

-

Un épisode de Valérian particulièrement réussi. Une replongée qui ne manque pas de charme, ni d'intensité, et qui se savoure comme une friandise. Les dialogues de Lupano sont fins et drôles, alors que les dessins de Lauffray confèrent un grand dynamisme à l'histoire.

© 2006-2017 PlayAgain.be - Tous droits réservés