Doctor Who : Les nouvelles aventures du dixième Docteur tome 3 : Les fontaines de l'éternité
Plate-forme : Bande Dessinée
Date de sortie : 11 Mai 2017
Résumé | Test Complet | Images
Editeur :
Développeur :
Genre :
Bande dessinée
Multijoueur :
Non
Jouable via Internet :
Non
Test par

Redaction


8/10

Scénario : Nick Abadzis
Dessin : Elena Casagrande
Couleurs : Arianna Florean

Pour rappel, Doctor Who est une série britannique de science-fiction créée par Sydney Newman et Donald Wilson et diffusée initialement de 1963 à 1989 sur BBC One. Elle raconte les aventures d'un extra-terrestre d'apparence humaine, le Docteur, qui voyage dans l'espace-temps à bord d'un vaisseau spatial, le TARDIS. Lorsque le Docteur est mortellement blessé, il peut survivre en se régénérant ; il change alors d'apparence et dans une certaine mesure, de personnalité. Après 26 saisons, la BBC annula la série à cause d'une baisse d'audience et d'intérêt du public. La seconde série, diffusée depuis 2005, correspond à une suite de la première série et compte déjà 10 nouvelles saisons, avec une diffusion dans de nombreux pays dont la France. Comme le titre l'indique, ce comics est quant à lui centré autour du Dixième Docteur, incarné à l'écran par David Tennant. La nouvelle compagne du Docteur est une certaine Gabriella Gonzolez, une jeune artiste qui partageait son quotidien à servir les clients dans le restaurant familial mais aussi à suivre des cours de comptabilité. Un changement de vie radical l'attend !

Dans ce troisième volume, le Docteur et Gabby sont de retour à New York. Cette dernière se réjouit de revoir sa meilleure amie, Cindy Wu, pour lui raconter ses exploits face aux Cérébravores, des aliens qui attaquent télépathiquement leurs victimes, et aux terrifiants Anges Pleureurs (Ces statues de pierre prennent littéralement vies lorsqu'un individu leur tourne le dos). Mais le Docteur est troublé par un signal émanant de la ville qui le conduit à une vente aux enchères clandestines d'objets aliens. Le catalogue n'offre rien d'intéressant, excepté le lot 28, un artefact très étrange, convoité par Dorothée, une actrice vieillissante, mais aussi par une sombre secte. En effet, l'engin permettrait de rajeunir sauf que les effets sont extrêmement temporaires et pas du tout ceux attendus. Le Docteur en fera les frais, en prenant une apparence qu'on ne pensait plus jamais revoir. Frappée par son rayon, Dorothée a quant à elle fusionnée avec une intelligence artificielle alien que l'on pensait disparue. Elle a été conçue par les Osirian, une race à la culture similaire aux Dieux égyptiens. Pour réaliser "l'ascension", leur leader semble prêt à risquer l'univers tout entier. Bien entendu, l'intrigue s'avère très tournée vers la science-fiction et évoque beaucoup StarGate dans ce tome, mais on notera également une touche d'humour so british inhérente au genre. Les dessins se révèlent très réussis, et rendent parfaitement justice à la série britannique. Nous ne sommes clairement pas dans un comics américain, et l'ambiance si particulière de Dr Who est savamment dosée. La version proposée par Akiléos est clairement à la hauteur, avec du beau papier, une traduction efficace et une impression sans fausse note. Heureusement car les couleurs en mettent plein la vue. A noter la présence en supplément d'une courte histoire où le Docteur et Gabby ont des problèmes avec le lave-linge du Tardis.

VERDICT

-

Le (dixième) Doctor Who revient dans un épisode se déroulant au plein cœur de New York, où une menace alien venu d'un autre âge s'en prend à une ancienne star d'Hollywood. Le scénario respecte parfaitement l'atmosphère de la série, et le dessin se montre toujours aussi efficace, un mélange de kitsch et de modernisme assumé.

© 2006-2017 PlayAgain.be - Tous droits réservés